Web 2.0 – 3 propositions de valeurs

Lorsque je me suis intéressé aux médias sociaux et à tout ce qui touche aux nouveaux usages plus globalement, je me suis rapidement demandé comment les néophytes allaient appréhender le sujet tant les discours et les appellations étaient différent(e)s.

Je constate chaque jour encore la difficulté pour un grand nombre de décideur d’appréhender le sujet. Alors, au travers de cet article je vais essayer de clarifier les choses ou en tous cas de partager ma vision. Je vous invite d’ailleurs à la compléter par commentaire ou en tous cas à partager votre avis en commentaire.

Il y a à mon sens 3 approches des médias sociaux ou plus globalement du web 2.0 :

1 > Social Media Optimisation (SMO) :

C’est l’approche défendue par les référenceurs, agence web, etc. qui consiste à préconiser à leurs clients d’être présents sur les médias sociaux pour développer leur visibilité sur les moteurs de recherche à moyen et long termes.

En matière de référencement, il y a 3 critères principaux :

  • La technique : Est ce que mon site et mes contenus sont facilement accessibles aux moteurs de recherche ?
  • Le contenu : Est ce que mes contenus sont de qualité et en quantité suffisante ?
  • La popularité : Mesurer par la quantité et la qualité des liens pointants vers votre site web

C’est sur ce denier point qu’une présence sur les médias sociaux aura un impact, en relayant vos contenus sur ces plateformes vous aurez plus de chance que ceux-ci soient partagés. A chaque fois qu’une personne relaie vos contenus, cela participe à élever votre niveau de popularité.

Il est vrai que les moteurs de recherche comme Bing et Google essaient d’intégrer ces éléments dans leur algorithme et Google l’a d’ailleurs réaffirmé avec le lancement de Google + search your world. Donc l’approche SMO se tient de ce point de vue.

Cependant, aller sur ces plateformes dans une optique exclusivement SMO c’est oublier que lorsque vous allez sur ces plateformes vous devez vous préparer à dialoguer. Si vous êtes e-commerçant par exemple et que vous avez décidé d’ouvrir une page sur Google + ou Facebook, il est fort probable qu’un client vous interroge concernant le suivi d’une commande ou qu’un prospect vous pose des questions sur un produit. Comment pensez-vous gérer cette situation ?

2 > Social Media Marketing (SMM) :

C’est une approche défendue par bon nombre d’agences de communication ou spécialisée social media qui consiste à utiliser les médias sociaux comme nouveaux canaux de communication pour développer la visibilité d’une marque, d’un produit / service, etc.

Nous sommes donc dans une approche orientée promotion qui a donné lieu à la création de nombreuses pages Facebook sur lesquelles on propose des jeux concours et / ou des réductions pour développer la base de fans de la marque.

Cette approche a permis dans certains cas d’atteindre de très bons résultats mais en général il s’agit de dispositif d’ampleur (gros budgets) et / ou de société dont la culture s’inscrit dans cette logique d’échange nécessaire pour réussir à se démarquer.

L’avantage de cette approche est qu’elle permet à court ou moyen termes de générer de la visibilité à une marque ou à un produit / service. L’inconvénient c’est que cela va demander de plus en plus de ressources pour se faire entendre sur ces plateformes qui risquent à terme de devenir de véritables territoires de spams.

3 > Social Business :

Cette approche consiste à intégrer les outils et usages 2.0 au sein de l’organisation et pas uniquement dans le service communication ou marketing. Elle est défendue par des éditeurs de logiciels comme IBM, par des cabinets conseil en management, par des SSII, des consultants web, etc.

Le monde évolue, le web y est de plus en plus présent et bouleverse certains aspects de notre économie. Parfois, il est perçu comme une avancée et dans d’autres cas comme une menace.

L’idée derrière le social business, c’est que le web et les usages qui s’y sont développés peuvent apporter de la valeur à l’organisation à partir du moment où ceux-ci sont intégrés à tous les niveaux de l’organisation.

Il ne s’agit pas de donner accès à Facebook dans toute l’entreprise mais plutôt de permettre à vos collaborateur d’échanger efficacement entre eux et cela dans l’idéal sans limite d’espace ni de temps. Bien évidemment cela sous entend des changements organisationnels parfois importants pour les PME et grandes organisations mais cette approche offre des perspectives beaucoup plus larges en matière de création de valeur que les approches précédemment présentées.

Je demanderai aux puristes du social business de ne pas me tenir rigueur sur la manière dont je décris le concept, j’essaie de faire au plus simple ;)

J’espère que ce petit article aidera certains d’entre vous à y voir plus clair sur les offres qui se sont développées ces dernières autour du web 2.0. Maintenant c’est à vous de déterminer le niveau !

Crédit image : Tony Crider

Partager cet article :
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Technorati
  • Google Bookmarks
  • email
  • StumbleUpon
  • Wikio FR
  • Yahoo! Buzz
  • LinkedIn
  • Twitter

Popularity: 2% [?]

Commentaires (2)


  1. Cédric DENIAUD
    9 mars 2012:

  2. sylvain.gueguen
    12 mars 2012:

Laissez une Réponse

ARTICLES POPULAIRES

DERNIERS TWEETS

CONTACT