Back to top

Comment rénover nos anciens immeubles d’habitation

Comment rénover nos anciens immeubles d’habitation

Aujourd’hui, il faut  bien rénover anciens immeubles d’habitation, car les constructions d’autrefois causaient d’énormes problèmes. En effet, les constructeurs et les architectes d’il y a cinquante ou soixante ans se préoccupaient très peu du contrôle de l’humidité et de l’isolation. C’était beaucoup plus simple à l’époque d’ériger des murs de briques puis d’ajouter de la chaleur pour faire partir l’humidité des murs.

Les bâtiments avaient une ventilation transversale et des balcons, mais la climatisation n’était pas prise en compte par les architectes. La tour à Hamilton, Ontario est une belle illustration de ce genre de construction. Elle a un beau plan compact, la brique extérieure est en assez bon état et elle dispose de beaucoup de coins pour la ventilation. 

Les problèmes liés aux anciennes constructions

Beaucoup de personnes pensent qu’il faut bien rénover anciens immeubles d’habitation plutôt que de les détruire. Notons que la tour à Hamilton a une mauvaise ventilation,  a une régulation thermique inadéquate, n’a pas d’isolation, a des moisissures et a été faite avec des matériaux dangereux. Ici, la brique a été posée simplement sur la dalle de béton.

Par conséquent, l’ensemble forme un pont thermique géant. Il rayonne sûrement, mais laisse aussi s’échapper plus de chaleur vers l’extérieur plus qu’il n’en garde à l’intérieur. En plus de ne pas être confortable pour la population environnante, ce n’est pas sain.

Dans d’autres régions, ils l’auraient déjà démoli. C’est ainsi que des icônes architecturales ont été détruites parce qu’ils étaient nuisibles à la santé. Il s’agit par exemple des jardins Robin des Bois à Londres. 

La dynamique de réhabilitation s’impose

Concernant la tour à Hamilton, elle contient beaucoup de béton et de carbone. Ainsi, ces éléments devraient être remplacés si un nouveau bâtiment devait être construit. C’est pourquoi les gens ont décidé qu’ils valaient mieux de bien rénover anciens immeubles d’habitation

La tour à Hamilton est désormais au centre du développement 

Heureusement que les 500 Mcnab n’ont finalement pas été démolis. C’est maintenant la nouvelle tête d’affiche de Tower Renewal. Il s’agit d’un concept qui a été lancé par ERA Architects en 2007 à Toronto. Tower Renewal était un maire issu d’un gouvernement progressiste qui s’intéressait particulièrement à ce genre de chose. Il avait plusieurs objectifs comme la réhabilitation du parc de logements locatifs vieillissant.

Tower Renewal voulait que le parc réponde aux normes modernes de confort, de performance énergétique et de santé tout en restant abordable. Son désir de bien rénover anciens immeubles d’habitation s’inscrivait dans la dynamique d’accroître les possibilités de diversification économique. Il voulait améliorer la production culturelle et les infrastructures sociales. Cela devait permettre aux quartiers de la tour de devenir des communautés plus complètes et plus saines après la guerre. 

Accroître la croissance régionale à travers la rénovation des anciens bâtiments

La devise de Tower Renewal est très claire. Il voulait tirer profit de l’héritage de l’urbanisme de la période d’après-guerre pour accroître la croissance régionale, la connectivité des transports en commun et la durabilité des activités de la communauté. Cela devait lui permettre de créer des régions urbaines plus prospères et plus résistantes.

Ledit bâtiment de la tour se trouve en Ontario à Hamilton à quelques pas de Toronto. C’est une ancienne région ouvrière de l’acier qui a malheureusement connu des hauts et des bas. Cependant, cette communauté dynamique possède des bâtiments écologiques.

La ville dispose aussi de beaucoup de projets sociaux de maisons passives très intéressants. Aujourd’hui, toutes ses constructions sont si précieuses que personne ne veut les détruire. L’option la plus voulue est de bien rénover anciens immeubles d’habitation.  

Les anciennes constructions sont des œuvres très complexes

Récemment, Graeme Stewart de l’ERA et Ya’el Santopinto ont présenté la tour Ken Soble pendant le  « Global Passive House Happy Hour ». C’est l’une des rares bonnes choses qui découle de cette pandémie. Ils ont partagé leurs dispositifs avec Treehugger. Ainsi, le bâtiment est mis en rénovation selon la norme EnerPHit. La version de la maison passive qui a été adaptée pour les rénovations a besoin d’un peu plus de flexibilité. Cependant, cela ne rend pas les choses plus faciles.

Certains anciens immeubles sont difficiles à détruire

Pour bien rénover anciens immeubles d’habitation, il faudrait remplacé presque tout ce qui se trouve à l’intérieur du bâtiment. Alors, cela vaut-il vraiment la peine ? Cependant, il serait également difficile de détruire la construction. C’est fait avec beaucoup de béton comme tous les bâtiments de l’époque. Les unités semblent généreuses et peut-être plus importantes encore.

Il est donc difficile en ces temps de NIMBY de faire approuver ces bâtiments. Toutes les unités restaurées sont munies d’une enveloppe complète d’isolation incombustible de gicleurs. Elles sont également équipées de gicleurs pour favoriser la sécurité des gens. Ces deux éléments sont à leurs tours enveloppés dans une étanche à l’air avec des fenêtres à triple vitrage. 

En général, les balcons étaient de belles caractéristiques pour les maisons. Cependant, ils sont des ponts thermiques impossibles à pénétrer. Ils sont semblables aux ailettes de radiateur qui sortent vers l’extérieur avec deux bords connectés à la maison. Néanmoins, les résidents ont maintenant plus d’air conditionné qu’avant. 

Les points essentiels pour réussir la rénovation d’une ancienne construction

L’importance de bien rénover anciens immeubles d’habitation se révèle de plus en plus. Dans un ancien bâtiment en général, la ventilation est l’un des points les plus difficiles à mettre en place. Pour un immeuble en copropriété (condominiums), les unités de climatisations individuelles existent dans chaque unité. Ces unités sont détenues par des particuliers.

Le particulier peut avoir de l’air frais admis sous la porte du hall et des ventilateurs d’extraction dans la salle de bains. Pour les unités locatives par exemple, il faut nécessairement un système plus facile. C’est pourquoi l’on le centralise souvent pour avoir un accès facile. Dans ce cas, la solution idéale est d’installer des conduits directs dans les suites. Cependant, ce n’est pas la méthode la moins chère.

Les anciens immeubles avaient des problèmes de ventilation

Ici, nous devons prendre note des soins apportés pour la réduction des ponts thermiques (conduction de la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur). Nous devons penser à tout si nous voulons bien rénover anciens immeubles d’habitation. Pendant la crise énergétique des années 70, les gens ont subitement commencé à se préoccuper de la consommation d’énergie il y a cinquante ans. Tout le monde s’était mis à envelopper les maisons de pare-vapeur et d’isolants.

Cependant, la ventilation n’a toujours pas été prise en compte de la même manière. En plus, les murs ne fuyaient plus et le taux d’humidité des unités à l’intérieur a augmenté. Les ponts thermiques n’ont également pas été pris en compte à part la valeur R de l’isolation.

L’installation était faite de sorte qu’il y avait des points froids, de la condensation près des connexions au plafond et au sol puis dans les coins. Tout ceci deviendra de fermes moisissures florissantes. Vous vous souvenez peut-être avoir vu des murs avec des lignes verticales de moisissure dans les endroits où se trouvaient les montants en acier. C’est de cela qu’il s’agit.

Que faut-il éviter dans le processus de rénovation ? 

Il faut construire des maisons avec de bonnes conceptions thermiques. C’est une précaution indispensable de l’isolation pour la ventilation afin de garder la chaleur à l’intérieur. Bien rénover anciens immeubles d’habitation permet de contrôler les niveaux d’humidité, d’éliminer les ponts thermiques.

Ainsi, les surfaces intérieures pourront rester à une température uniforme, seront constamment chaudes par rapport à la condensation qui pourrait se former. En plus de la conception thermique, il faut pouvoir vérifier et tester que chaque bâtiment respecte les critères et est construit selon les spécifications. Tout le monde aime comment le partenariat pour le renouvellement de la tour à un “Air Boss” fonctionne . Il surveille chaque étape du travail. 

Renouveler régulièrement les matériaux avant leurs usures

Ce n’est jamais facile de trouver des fuites après coup ou de simplement détecter des erreurs à temps. Après l’incendie de Grenfell à Londres, il faut désormais éviter le remplacement tardif afin d’économiser de l’argent. Le renouvellement dans les maisons passives ferait un excellent retour à la case départ.

Au nombre des nouvelles prescriptions pour bien rénover anciens immeubles d’habitation, il faut éviter les interstices en forme de cheminée. Il s’agit des endroits où le coupe-feu n’a pas été bien installé. Ne pas utiliser de matériaux combustibles ou qui dégagent des gaz. Ce n’est pas toujours bien de faire des économies en voulant acheter le matériel. 

Penser à construire des maisons passives

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez aimer dans les maisons passives. Comme noté sur le site web de l’Accélérateur, « la conception et la construction de la maison passive créent des bâtiments confortables, sains, efficaces sur le plan énergétique, résistants et beaux ». Le bâtiment ken Soble montre également comment bien rénover anciens immeubles d’habitation. Il offre désormais un meilleur accès au site, une plus grande sécurité et une meilleure communauté. Voici de quoi il s’agit.