Astuce

Les solutions pour sauver l’environnement que tout le monde devrait connaître !

Vu l’état actuel de notre planète qui se dégrade année après année, une course pour sauver l’environnement s’impose. Plusieurs entreprises mettent déjà en préoccupation la pollution que peut provoquer leurs produits, en particulier dans le secteur agro-alimentaire. L’article suivant vous proposera donc les bases et les savoir-faire pour contribuer à la protection de notre entourage bien aimé.

Le recyclage

Forcément, tout le monde en a déjà entendu parler : constaté depuis ces dernières décennies, le recyclage est l’une des solutions les plus proposées pour les usines à cause du surplus de production industrielle polluante.

Les déchets recyclables passent avant tout un triage, qui leur permettra par la suite de prendre de leurs anciennes constitutions une nouvelle forme, une nouvelle identité, une nouvelle condition, ou une nouvelle utilité. De base, les matériaux recyclables sont classés en 4 catégories : le plastique, le verre, le papier et le métal.
Par exemple, les objets en plastique comme les bouchons, les bouteilles et flacons transparents et opaques peuvent passer au recyclage. Il est fort possible que certaines entreprises demandent ou achètent même ces déchets, car ils peuvent être réutilisés plusieurs fois sur le marché. Les bouchons recyclés peuvent servir à la fabrication de bacs ou de tubes de dentifrice, tandis que les bouteilles deviendront à nouveau des bouteilles, des couettes, ou des vêtements en laine polaire.

Pour le cas du verre, il n’y a pas beaucoup de restriction, car tous les produits sont généralement acceptés (bouteilles, bocaux, pots, flacons, etc.). Il suffit juste de fondre le verre pour pouvoir le modeler.
Il en est de même pour les matières en papier, mais avec la seule condition que le papier ou le carton ne soit pas sali (journaux, magazines, cartons, feuilles de papiers, etc.). Leurs fibres leur permettent de redevenir du papier, des produits hygiéniques, ou bien des matériaux d’isolation pour maison.
Les déchets métalliques font aussi partie du lot : boîtes de conserves, bombes, canettes, barquettes, briques et toutes sortes d’emballage en métal sont tous recyclables. Comme le cas du verre, le métal peut être fondu et modeler selon les goûts.

Toutefois, il faut savoir que parmi tous ces déchets, nombreux ne sont pas recyclés. En effet, sur 88 % des matières recyclables seulement 48 % arrivent recyclés ; tout ça est dû à la population qui ne trie pas correctement leurs ordures ménagers.
C’est pourquoi certaines industries comme le cosmétique, limitent les excès de déchets qu’on peut trouver dans leurs produits de beauté.

La biodégradabilité

Après les produits recyclables, on parle souvent de produits biodégradables. Il s’agit de produit qui se décompose après utilisation lorsqu’il est placé dans un endroit qui lui est favorable. Cet état de décomposition sera déclenché par des petits organismes végétaux ou animaux ( exemple : champignons, bactéries, etc.) qui grâce à l’humidité, le soleil et l’oxygène, se développent rapidement dans une période de moins de 6 mois.
Les déchets qui se dégradent biologiquement sont souvent utilisés comme composte ou engrais pour plantes. Cependant, toutes les ordures biodégradables ne sont pas compostables. Les déchets ne sont favorables aux plantes que lorsqu’ils remplissent deux conditions : la première est qu’il soit décomposable en moins de 12 semaines, et la deuxième est qu’il rapporte des qualités nutritives et des éléments fertilisants pour la plante.

Il est à noter aussi que la biodégradabilité ne s’applique que lorsque les critères de l’endroit où les produits sont situés, correspondent aux normes demandées. Si par simple exemple une personne jette un produit biodégradable dans une poubelle en plastique, le processus de décomposition ne servira à rien.
Il est facile de deviner la constitution de ces produits qui n’est autre que le naturel lui-même (déchets verts, déchets organiques, ou biodéchets). En guise d’exemple, on a les produits faits de bambous, les objets faits en papier, et les matériels à base de plastique biodégradable.
Pour les compostes, on a les déchets alimentaires (peau de banane, épluchures de carottes, etc.), les sacs poubelles spéciaux et les petits produits faits en bois (coton tige en bambou, cure-dent, etc.).

Vous pourriez également aimer...